En quoi un bris d’équipement peut nuire aux activités d’un restaurant

Avec 97 000 établissements au Canada, l’industrie de la restauration est un contributeur clé à chaque communauté locale.

Pourquoi les restaurants sont-ils vulnérables?
Les restaurants fonctionnent avec des marges bénéficiaire très faibles : 4,3 pour cent1, contre 9,8 pour cent en moyenne pour toutes les industries2. Un bris soudain et accidentel de l’équipement, s’il inclut des dommages matériels, des pertes d’exploitation et de biens périssables, pourrait alourdir inutilement la charge sur les finances d’un restaurant.

Quels sont les problèmes potentiels?
Les risques et accidents faisant l’objet d’une assurance contre le bris d’équipement incluent : bris mécanique, explosion de chaudières et d’appareils sous pression, arc électrique et dysfonctionnement d’un circuit électronique. Regardons des exemples de chacun.

1. Bris mécanique

Pour la préparation des aliments, les restaurants peuvent grandement dépendre d’équipements mécaniques contenant des moteurs et des boîtes d’engrenages. Les pièces mobiles de ces composants peuvent gripper ou brûler en raison de la fatigue du métal, du manque d’entretien, de l’erreur de l’opérateur ou du désalignement.

Exemple de perte : Bris d’une machine à pâtes
La machine à fabriquer des pâtes d’un restaurant italien a subi un bris en raison d’un engrenage endommagé. Étant donné le manque de soutien technique local, les réparations auraient nécessité le transport de l’unité en Italie, aller et retour. Au lieu de cela, l’unité a été remplacée.
Dommages directs : 22 600 $
Frais supplémentaires : 16 990 $
Perte d’exploitation : 6 200 $
Pertes totalisaient : 41 790 $

2. Explosion de chaudières et d’appareils sous pression
Le mot « explosion » semble extrême, mais les appareils sous pression tels que les chaudières et les cuiseurs à vapeur fonctionnent sous une pression interne très élevée. Dans les systèmes de réfrigération, les réservoirs, les serpentins et la tuyauterie peuvent subir une rupture, s’effondrer ou se fissurer. Dans le cas de ces systèmes, l’avarie de biens périssables peut représenter la plus grande portion d’une perte.

Exemple de perte : Bris d’un appareil de réfrigération sous pression
Un restaurateur a découvert qu’un compresseur s’était arrêté et que la température dans le congélateur avait augmenté à environ 10 degrés Celsius. En conséquence, toute la viande avait décongelé et était perdue.

L’enquête a permis de révéler qu’une rupture dans la tuyauterie en cuivre de l’unité de condensation avait provoqué une fuite de réfrigérant. Le tuyau a été réparé et l’unité a été remplie de réfrigérant, puis remise en service.
Dommages directs : 1 300 $
Perte de biens périssables : 22 300 $
Pertes totalisaient : 23 600 $

3. Arc électrique

L’arc électrique est la lumière et la chaleur produites lors d’un défaut avec arc (ou défaut d’arc), un type d’explosion ou de décharge électrique. Un arc peut chauffer l’air à des températures pouvant atteindre 20 000 degrés Celsius (presque 4 fois la température de surface du soleil!) et vaporiser du métal dans l’équipement.

Exemple de perte : Des dommages causés par un arc électrique dans un panneau électrique entraînent la fermeture d’un restaurant
Un restaurant a été fermé pendant 10 jours en raison d’un important arc électrique, provoqué par des connexions desserrées, qui a endommagé son panneau électrique principal.
Dommages directs : 37 800 $
Perte d’exploitation : 14 300 $
Perte de biens périssables : 10 000 $
Pertes totalisaient : 62 100 $

4. Dysfonctionnement d’un circuit électronique

La technologie devient de plus en plus petite et fragile, la rendant hypersensible à la poussière, aux chocs, aux vibrations et à la chaleur. Lorsque les microcircuits sont endommagés, l’équipement peut simplement cesser de fonctionner, sans montrer aucun signe de dommages visibles.

Perte récente : La défaillance d’une carte de circuit imprimé provoque le bris d’un congélateur et la perte de biens périssables
Un restaurateur a constaté la perte d’aliments congelés dans son congélateur-chambre. Bien qu’il n’y ait eu aucun dommage physique détectable à la carte de circuit imprimé, lorsque cette dernière a été remplacée, le congélateur a été remis en service.
Dommages directs : 1 800 $
Perte de biens périssables : 22 000 $
Pertes totalisaient : 23 800 $

Avez-vous visité le Centre de connaissances de BI&I? Les ressources incluent le Guide de l’assurance bris des équipements, des mini séminaires en ligne, des bulletins de pertes ainsi que des bulletins d’entretien des équipements pour la gestion des risques.


1 Statistique Canada. Tableau 21-10-0171-01 Services de restauration et de débits de boissons, statistiques sommaires
2 Statistique Canada. Tableau 33-10-0007-01 Éléments du bilan financier trimestriel des entreprises, selon le type d’industrie (x 1 000 000)

© La Compagnie d’Inspection et d’Assurance Chaudière et Machinerie du Canada (BI&I). Tous droits réservés. Cet article est à titre informatif seulement et n’est pas destiné à transmettre ou à constituer un avis juridique. BI&I ne fait aucune représentation ni ne donne aucune garantie quant à l’exactitude ou à l’intégralité du contenu des présentes. En aucun cas BI&I ni toute partie impliquée dans la création ou la livraison de cet article ne pourra être tenu responsable envers vous, de toute perte ou tout dommage résultant de l’utilisation des informations contenues dans le présent document. Sauf autorisation écrite expresse de BI&I, aucune partie de cet article ne peut être reproduite, copiée ou distribuée de quelque manière que ce soit. Cet article ne modifie pas ni n’invalide aucune des dispositions, exclusions, termes ou conditions de la police et des avenants applicables. Pour connaître les termes et dispositions spécifiques, veuillez vous référer au formulaire d’assurance applicable.