5 raisons pour lesquelles l’impression 3D peut accroître les risques

Une pièce d’équipement est projetée hors d’une chaîne de production, causant des dommages et des temps d’arrêt affectant les opérations. L’équipement ayant été à l’origine importée d’Europe, il y a longtemps, la pièce est désormais désuète et son remplacement est pratiquement impossible en raison de l’évolution de la technologie. Une solution évidente et dorénavant plus courante consiste à imprimer l’objet en 3D, réduisant les temps d’arrêt, les pertes de revenus et les frais supplémentaires.

Cependant, comme pour toutes les technologies émergentes, l’impression 3D présente de nouveaux défis à l’industrie de l’assurance.

Voici 5 raisons pour lesquelles l’impression 3D peut accroître les risque :

1. Certains procédés d’impression 3D sont dangereux

Certains procédés d’impression 3D peuvent être très dangereux, notamment l’impression de pièces métalliques. Par exemple, le procédé de fusion sur lit de poudre, qui fusionne la matière première sous forme de poudre en un solide en utilisant la chaleur d’un laser. Les gaz industriels, les poudres métalliques et les lasers à haute énergie créent des risques potentiels d’incendie ainsi que des risques liés à la sécurité.

2. Les pièces imprimées en 3D peuvent subir un bris

Un nombre croissant de machines sont réparées au moyen de pièces imprimées à partir de matériaux qui ne sont pas identiques aux matériaux d’origine. Bien que les ingénieurs mécaniciens connaissent bien les propriétés des métaux provenant des aciéries, il y a moins de certitude entourant les propriétés du « métal » 3D. Une perte en bris d’équipement peut survenir si une pièce de rechange imprimée en 3D est utilisée au-delà de sa capacité.

3. Les imprimantes 3D peuvent subir un bris et causer des dommages électriques considérables

Les imprimantes 3D sont elles-mêmes des « objets assurés » et sont sujettes à des risques de bris d’équipement.

Un sinistre récent impliquait une tête d’impression désuète, laquelle était à l’origine d’une surtension, endommageant 62 prises électriques de l’assuré. Cela a provoqué des dommages, un temps d’arrêt considérable et une perte du projet 3D en entier.

4. La responsabilité est transférée si un accident survient

Si la pièce imprimée en 3D entraîne un accident, la responsabilité pourrait être transférée du fabricant d’origine au créateur ou au fournisseur du fichier 3D; au producteur de l’imprimante ou du logiciel; au fournisseur des matériaux utilisés; ou à la personne qui crée l’objet, selon l’origine du défaut.

5. Les méthodes d’essais et d’inspection traditionnelles peuvent ne pas s’appliquer aux pièces imprimées en 3D

Les méthodes d’essais et d’inspection classiques ne sont pas toujours appropriées pour les pièces imprimées en 3D. Comparativement aux normes industrielles bien établies de la fabrication traditionnelle, l’élaboration de normes pour l’impression 3D n’en est qu’à ses balbutiements.

De quelle façon HSB BI&I est elle impliquée?
HSB BI&I reconnaît l’importance de l’impression 3D industrielle et participe activement au nouveau comité spécial de l’ASME sur l’utilisation de la fabrication additive pour les équipements sous pression, qui a pour mission de développer des directives techniques concernant les matériaux, la conception, la fabrication, les examens, les inspections et les essais.


© La Compagnie d’Inspection et d’Assurance Chaudière et Machinerie du Canada (BI&I). Tous droits réservés. Cet article est à titre informatif seulement et n’est pas destiné à transmettre ou à constituer un avis juridique. BI&I ne fait aucune représentation ni ne donne aucune garantie quant à l’exactitude ou à l’intégralité du contenu des présentes. En aucun cas BI&I ni toute partie impliquée dans la création ou la livraison de cet article ne pourra être tenu responsable envers vous, de toute perte ou tout dommage résultant de l’utilisation des informations contenues dans le présent document. Sauf autorisation écrite expresse de BI&I, aucune partie de cet article ne peut être reproduite, copiée ou distribuée de quelque manière que ce soit. Cet article ne modifie pas ni n’invalide aucune des dispositions, exclusions, termes ou conditions de la police et des avenants applicables. Pour connaître les termes et dispositions spécifiques, veuillez vous référer au formulaire d’assurance applicable.